bunkerEt oui je vous l’avais dit, s’engager dans Amaitsuki c’est partir à l’aventure quand on s’y attend le moins ! Après le tournage dans un abattoir désaffecté, l’accident évité de justesse avec un sanglier à 2h du matin, j’en passe et des meilleurs, je vous présente LA NUIT AU BUNKEEEERRRRR ! Faisons un petit retour dans le temps. En charge de la communication avec la responsable prestataire de la convention, je reçois une semaine avant le jour J un mail m’expliquant que la personne louant le superbe Airbnb en plein cœur de Lausanne dans lequel nous étions censés être hébergés vient d’annuler la réservation à cause d’un problème d’amiante…. Forcément avec un timing aussi serré, difficile pour les organisateurs de trouver un autre logement pouvant accueillir 13 personnes. C’est là que, finissant le premier paragraphe de ce mail, je vois apparaître le mystérieux mot « bunker » et que j’ai l’impression de devenir une héroïne de manga à laquelle il arrive des choses totalement impensables x) ! Et oui vous avez bien compris, et non ce n’est pas une blague pour rendre mon article plus intéressant, pour pallier à cet imprévu, le staff nous propose de dormir dans le bunker situé juste en-dessous de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne où se trouvent les locaux de l’association qui organise la convention. Forcément au début ça fait un choc x) ! Mais la surprise passée, c’est avec enthousiasme que je soumets cette idée au reste du groupe qui, comme moi, est d’abord dubitatif puis super excité à l’idée de passer la nuit dans un bunker. Nan mais un bunker quoi ! C’est juste trop cool, c’est comme si on partait à l’aventure tous ensemble !!

16683960_1684032778290079_7072554400498315813_n

Tout à l’heure je vous ai parlé d’une « coupure d’eau généralisée » n’est-ce pas ? Et bien en fait, vous vous doutez bien qu’en temps de guerre se laver n’est pas vraiment une priorité, alors adieu chère douche chaleureuse et bonjour l’évier qui sort de l’eau gelée, les lingettes bébé, le shampooing sec et le déo =D ! Quoi de plus utile que ces trois produits quand on signe pour l’aventure Amaitsuki ? Jusqu’à maintenant on ne l’a peut-être pas écrit au grand jour, mais c’est un mythe ! Chez Amaitsuki on ne se lave pas ! Manque de temps ou imprévus ? Amaitsuki peut faire face à toutes les situations x) !

Ce petit intermède nous mène au samedi matin. Après une bonne nuit de sommeil, 16807513_1684032744956749_6039881568174803034_nréveil au clairon à 6h pour une séance maquillage, coiffure et habillage avant que le staff nous emmène au théâtre pour un soundcheck à 9h ! Mine de rien, chanter dans une si grande salle n’était pas de tout repos. Etant donné la taille, on n’avait pas un très bon retour et il était difficile de s’entendre ce qui nous poussait à essayer de chanter plus fort que les autres …. Malheureusement crier dans le micro n’est pas une bonne solution x) ! Mais timing oblige, on a dû s’habituer à l’acoustique de la salle en seulement 30 minutes avant que le soundcheck du concours cosplay ne commence. Mais il en faut bien plus pour ébranler les Amaitsuki ! On est montées dans nos loges et on a établi notre plan d’attaque MOUHAHAHA! Et là je me dois de faire une pause parce que les loges…. Ah là là, les loges… Mais c’était de vraies loges de théâtre quoi ! Avec une dizaine de miroirs entourés d’ampoules, des douches et un retour de ce qui se passait sur la scène ! Tout ça juste pour nous ! On a vraiment été chouchoutées par Japan Impact *O* !

uuju~ à suivre… ~